Logo

See Your Message Here

If you are interested in seeing your organization's message on ClimateWire, please contact us at:

1.416.972.7401
mleung@ecostrategy.ca
Ontario, Canada

Want More Depth?

If you're looking for more info on this story, we'd be happy to set you up with someone to speak to about why this story is relevant to your audience.

Interview Opportunity

Looking to add more depth? We can schedule an interview for you with the people mentioned here. Call:
416.972.7404
Or email: mleung@ecostrategy.ca

For More Information

If you'd like any more details about this news, or would like to get the inside scoop on upcoming, similar news, send us an email: distribution@ClimateWire.ca

Advertisements

Besoin d’examens sur les grandes installations au gaz naturel

Wednesday, September 22nd 2010 12:50:06pm

Pour diffusion immédiate
Besoin d’examens sur les grandes installations au gaz naturel

Toronto, le 22 septembre 2010 – « Le gouvernement de l’Ontario doit arrêter de bloquer les examens environnementaux stricts sur les grandes installations au gaz naturel », indique M. Gord Miller, le commissaire à l’environnement de l’Ontario, dans son rapport annuel de 2009-2010 publié aujourd’hui.

« Au fur et à mesure que nous éliminons graduellement l’utilisation du charbon, le gaz naturel, y compris certaines très grandes installations, joue un rôle important pour répondre à nos besoins énergétiques », précise M. Miller. « Par contre, nous ne devons pas perdre de vue le fait que le gaz naturel comporte toujours d’importantes répercussions environnementales. Il est temps de passer en revue les règles qui régissent le processus d'évaluation environnementale des grandes centrales électriques alimentées au gaz naturel. »

Toutes les grandes centrales électriques alimentées au gaz naturel, telles que celles prévues dans le canton de King et à Oakville, sont assujetties à un processus d'examen environnemental et non à l’examen approfondi d’une évaluation environnementale complète. D’autres centrales alimentées aux combustibles fossiles, comme celles alimentées au charbon, sont traitées différemment et requièrent une évaluation environnementale complète.

L’an dernier, deux requérants ont demandé au ministère de l’Environnement de revoir les règles qui encadrent les évaluations environnementales sur les grandes centrales électriques alimentées au gaz naturel et ils disaient qu’elles devraient être assujetties à une évaluation environnementale complète. La demande visant à resserrer les exigences environnementales pour les centrales au gaz naturel a été rejetée, et le ministère a dit que le public avait toujours la possibilité de demander à ce qu’une évaluation environnementale complète soit pratiquée. Cependant, le ministère rejette régulièrement les demandes à ce sujet.

À titre d’exemple, les requérants ont mentionné le cas de la centrale d'énergie de la région de York dans le canton de King. La centrale électrique prévue et alimentée au gaz naturel de 393 MW se situe près du marais Holland, soit une importante région fermière dont les sols riches et uniques produisent la majeure partie des légumes à feuilles alimentaires cultivés

dans le sud de l’Ontario. Étant donné que l’usine se situera près du marais, on s’inquiète
considérablement des répercussions potentielles que l’usine pourrait avoir sur cet écosystème.

« Il s’agit d’un excellent exemple qui explique pourquoi il faudrait réviser les règles, comme le demandent les requérants », dit M. Miller. « Le ministère insiste et dit que le public a l’occasion de demander une évaluation environnementale complète. Par contre, une demande jamais exaucée ressemble beaucoup à une promesse fallacieuse. »

Récemment, le gouvernement a exempté la centrale d'énergie proposée de la région de York des exigences locales de planification de l’utilisation des terres prescrites par la Loi sur l'aménagement du territoire. « Ce geste enlève au canton de King tout pouvoir de planification qu'il aurait pu exercer sur ce projet », dit M. Miller. « Il y a trois ans, j’ai soulevé une inquiétude sur la capacité du gouvernement à exempter de tels projets des exigences. Nous avons maintenant la preuve de la façon dont ce pouvoir peut être exercé pour contourner la planification locale. »


Le commissaire à l'environnement de l'Ontario (CEO) est nommé par l'Assemblée législative pour agir comme agent de garde environnemental et indépendant pour la province et faire rapport sur les décisions gouvernementales environnementales.  

-30-


Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :
Hayley Easto, coordonnatrice des communications et de la sensibilisation
Bureau du commissaire à l’environnement de l’Ontario
Tél. : (416) 325-3371
Numéro sans frais pour les requêtes : 1 800 701-6454
hayley.easto@eco.on.ca

Also available in English.


Click for high-resolution photo.