Logo

See Your Message Here

If you are interested in seeing your organization's message on ClimateWire, please contact us at:

1.416.972.7401
mleung@ecostrategy.ca
Ontario, Canada

Want More Depth?

If you're looking for more info on this story, we'd be happy to set you up with someone to speak to about why this story is relevant to your audience.

Interview Opportunity

Looking to add more depth? We can schedule an interview for you with the people mentioned here. Call:
416.972.7404
Or email: mleung@ecostrategy.ca

For More Information

If you'd like any more details about this news, or would like to get the inside scoop on upcoming, similar news, send us an email: distribution@ClimateWire.ca

Advertisements

L’Ontario a devant elle une occasion qui ne se présente qu’une fois par génération de réduire l’empreinte énergétique et environnementale de ses réseaux municipaux d’eau et d’eaux usées

Tuesday, May 30th 2017 12:38:31pm

La consommation d’énergie des réseaux d’eau et d’eaux usées représente près de 40 % de la facture énergétique déclarée par les municipalités de la province

Toronto, le 30 mai 2017 - En Ontario, les réseaux d’eau et d’eaux usées ont une consommation énergétique inutilement élevée. Heureusement, une formidable occasion se présente maintenant pour réduire l’empreinte énergétique et les émissions de GES des services fournis par ces réseaux aux clients. C’est le message qu’a livré aujourd’hui la commissaire à l’environnement de l’Ontario (CEO), Dianne Saxe, à l’occasion de la publication de son nouveau rapport, Chaque goutte est précieuse : Réduire l’empreinte énergétique et climatique de la consommation d’eau de l’Ontario.

Chaque goutte est précieuse, ce premier volume du rapport sur les progrès liés à l’économie d’énergie du CEO, examine la consommation énergétique, les émissions de gaz à effet de serre, les répercussions sur les ressources en eau douce et les coûts financiers liés à l’exploitation des réseaux municipaux d’eau et d’eaux usées de l’Ontario. Même si ces réseaux sont souvent les consommateurs d’énergie les plus voraces au sein des municipalités, l’efficacité énergétique n’a jamais été une priorité par le passé.  

Comme tous les paliers gouvernementaux fédéral, provincial et municipal comptent faire des investissements majeurs pour renouveler l’infrastructure de l’eau au cours des années à venir, le moment est bien choisi pour revoir le fonctionnement de ces réseaux. Le rapport recommande que le gouvernement de l’Ontario exige des municipalités qu’elles trouvent et mettent en oeuvre des solutions pour réduire la consommation énergétique et les émissions de gaz à effet de serre des projets d’infrastructures d’eau et d’eaux usées soutenus par du financement provincial. « C’est en tenant compte des coûts énergétiques à long terme dans leurs décisions en matière d’infrastructure et en dépensant leurs fonds judicieusement que les municipalités de l’Ontario pourront saisir une occasion, qui ne se présente qu’une fois par génération, de réduire les coûts énergétiques et l’empreinte environnementale de ces réseaux », a indiqué Mme Saxe.

Les municipalités dépensent environ 260 millions de dollars par année en coûts énergétiques pour exploiter les réseaux d’eau et d’eaux usées, et à moins qu’on ne prenne des mesures, ces coûts sont appelés à grimper. Chaque goutte est précieuse dresse une liste de solutions pour les municipalités qui pourraient être appuyées par la province, dont la lutte contre les fuites d’eau potable traitée (qui s’élèvent jusqu’à 40 % dans certaines municipalités), l’utilisation de pompes plus efficaces, l’utilisation d’appareils à faible consommation d’eau, le déplacement de l’utilisation d’électricité à des heures différentes et la meilleure surveillance de la consommation d’eau à l’extérieur durant l’été.

Le rapport examine également l’occasion connexe pour les usines municipales de traitement des eaux usées de devenir des centrales de production d’énergie renouvelable. La production d’énergie aux faibles émissions de carbone à partir d’eaux usées et de résidus alimentaires peut servir à des fins de chauffage, de production d’électricité et de transport. En Ontario, les villes d’Hamilton, London, Stratford, le comté de Simcoe et le Zoo de Toronto prennent déjà des mesures pour exploiter l’énergie de ces ressources gaspillées.

« J’espère que ce rapport et ces recommandations sauront aider le gouvernement et les municipalités de l’Ontario à donner encore plus de visibilité aux occasions d’économiser des coûts et de consommer l’énergie plus efficacement pour les réseaux municipaux d’eau et d’eaux usées », a conclu Mme Saxe.  

Le rapport Chaque goutte est précieuse : Réduire l’empreinte énergétique et climatique de la consommation d’eau de l’Ontario peut être téléchargé au eco.on.ca/can-fr.

-30-



Si vous souhaitez obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :
Michael Zupanic
Communications et relations externes
416 325-3371
media@eco.on.ca

Also available in English
Le commissaire à l’environnement de l’Ontario (CEO) est un agent indépendant de l’Assemblée législative de l’Ontario qui doit faire rapport sur les progrès gouvernementaux en matière de changement climatique, d’énergie et d’autres enjeux environnementaux. Le CEO est le défenseur environnemental de la province et il agit à titre d’agent de garde des droits environnementaux.